Covid-19 : comment parler de la pandémie du coranavirus avec l’enfant sans l’inquiéter ?

0
113
coronavirus maman enfant dialogue

Désormais sur toutes les lèvres, le coronavirus fait d’ores et déjà l’objet d’un tapage médiatique. Petit, adulte, adolescent…ce terme est au centre de tous les préoccupations. En tant que crise sanitaire mondiale, comment en discuter avec les enfants sans les inquiéter ? On vous donne quelques conseils.

Rester à l’écoute de son enfant

« Restez calme », déclare l’Unicef. La pandémie de coronavirus est une question que vous devez aborder avec vos enfants sans hésiter. Suite à la décision de confinement, ces derniers ont vu leur quotidien bouleversé. Il n’y a plus d’aller et venue. Aucune sortie au parc n’est envisageable. Leur mode a complètement chamboulé. Alors, ils ont besoin d’explication.

La première chose à faire comme le préconise l’Unicef est de rester à l’écoute des tous petits. Montrez-lui de ce fait que vous vous souciez de ce qui le préoccupe actuellement. Répondez à ses questions sans que vos réponses ne soient anxiogènes. Adaptez vos réponses en fonction de la manière dont l’enfant perçoit le sujet, ce qui réduira le risque de choc. Conversez dans un langage basique afin qu’il comprenne les choses assez simplement. Ainsi, il lui sera plus facile d’adopter les gestes barrières comme se laver les mains, ne pas sortir…

Expliquer la situation de la manière la plus simple possible

Entre 0 et 3 ans, vous pouvez déjà dire à votre enfant que tout le monde reste à la maison, car la situation exceptionnelle et surtout que les crèches sont fermées. De plus, pour qu’il prenne conscience de la situation, vous pouvez faire des appels vidéo via FaceTime, Skype ou un zoom call. Ainsi, il comprendra que personne n’a le droit d’aller dans la rue à moins que la situation l’impose. Les appels permettront certainement de le rassurer.

Pas de besoin de lui parler de coronavirus, car loin de son univers. Idéalement, faites-lui comprendre qu’il y a une bête ravageuse qui est là et qu’il y a la possibilité de stopper le virus et donc de protéger tout le monde. Mais pas la peine de s’éterniser sur le sujet. Les plus âgés peuvent insister en posant des questions plus corsées. Dans ce cas, vous pouvez leur expliquer qu’il y a eu de nombreuses autres pandémie comme celle-ci à l’instar de la grippe espagnole de 1919, mais évitez de préciser le nombre de morts liés à cette épidémie.

Eviter de camoufler ses inquiétudes

Il est très faciles pour les enfants de cerner les émotions de ses parents. Alors, si face à une telle pandémie, vous vous retrouvez angoissé, autant mieux leur en parler. S’il y a un proche de la famille malade et que vous est inquiet, n’hésitez pas à lui dévoiler votre état d’esprit. En ce qui la peur que ressent les enfants, pensez à les déculpabiliser, car tout le monde a le droit d’avoir peur. Dites-leur qu’ils ne sont pas les seuls dans cette situation. N’oubliez pas de leur faire un câlin, et de les préciser qu’en se confinant, ils protègent et protègent les autres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here